Corriger table is marked as crashed and should be repaired

Déc 09
2013

Une fois n’est pas coutume, voici un problème rencontré ici même sur le backup de ce blog. Après une saturation de la partition root (c’est une autre histoire) la sauvegarde du soir de ce blog était partielle, j’ai trouvé la cause, le dump de la base ne marchais plus : table wordpress_xxxx  is marked as crashed and should be repaired.

 

Bizarrement le site fonctionnait toujours, j’en ai vu qui avaient le site planté, mais je n’ai eu de crash machine dans mon cas… Bon alors comment on se dépatouille dans ce cas ???

Fastoche voici 2 solutions à essayer :

Sur votre serveur avec les bons droits lancez :

mysqlcheck --all-databases -uroot -p

Et si ça ne donne rien (comme dans mon cas) essayez celle-là :

mysql -uroot -p databasename

Ensuite faites un repair,

REPAIR TABLE tablename;

Bien entendu remplacer databasename et tablename par vos noms à vous !

Voilà simple et rapide…

 

Source : ici

Error mounting: mount: wrong fs type, bad option, bad superblock on /dev/sda1

Juin 05
2013

L’autre jour le disque dur du serveur OVH qui a failli héberger ce blog a lâche. Grace à l’interface rescue mode d’OVH, j’ai pu récupérer un accès à la machine. Voulant voir les fichiers et effectuer des sauvegardes, j’essaye de monter les partitions manuellement et j’ai rencontré l’erreur suivante :

Error mounting: mount: wrong fs type, bad option, bad superblock on /dev/sda1

Damned ! Impossible de monter les partoches… Que faire ?

Voici une solution :

Tapez la commande :

sudo mke2fs -n /dev/sda1

Cela vous donnera la liste des blocs où sont stockés les superblocs de secours. Essayez-les avec la commande suivante, si le premier passe, pas la peine d’essayer les autres…

e2fsck -b 123456 /dev/sda1

Quand ça passe, le programme mouline, check le journal et vous rends la main.
Réessayez de monter votre partition. Ça doit passer !

 

Source : Forum Ubuntu

Cannot load from mysql.proc. The table is probably corrupted

Mai 29
2013

Cette semaine, le blog a déménagé vers un nouveau serveur un peu plus rapide. Si la migration de WordPress s’est bien passée grâce à l’extension Xcloner qui m’a permis de relancer le blog en quelques minutes, les backups, eux, m’ont posé un souci.

En regardant le log (il faut *toujours* regarder le log), j’ai trouvé une erreur mysql :

Cannot load from mysql.proc. The table is probably corrupted

Rien de bien méchant… En changeant de serveur, la version de mysql a elle aussi changé, il faut donc mettre à jour nos tables importées.

Loggez-vous en terminal sur votre machine et :

mysql_upgrade -u root -p

Normalement vous obtenez un beau OK en face de chacune des tables des base de votre serveur.

 

Source : Rob Searles

 

 

Downgrader PHP 5.3 en 5.2 avec Plesk

Juil 05
2011

Downgrader PHP 5.3 en 5.2 avec Plesk

Récemment j’ai fait une bétise, machinalement, j’ai mis à jour mon serveur CentOS… j’ai donc upgradé PHP 5.2 en 5.3. Hélas cette version implique pas mal de changements et finalement cela ne m’arrange pas du tout… Du coup j’ai voulu réaliser un downgrade :

yum downgrade php

Mais voilà j’utilise aussi Plesk et du coup je me retrouve avec plein de dépendances et cela semble irréalisable !

Voici la solution à ce problème :

– Allez sur votre repository (http://www6.atomicorp.com/channels/atomic/centos/5/i386/RPMS/ dans mon cas)

– Téléchargez la version de PHP que vous souhaitez installer sur votre serveur dans /tmp par exemple

– Depuis ce répertoire lancez la commande : rpm –oldpackage -Uvh php*

– Téléchargez tous les packages listés dans /tmp

– Relancez la commande et répétez l’opération jusqu’à ce que l’installation passe

– Redémarrez Apache : /sbin/service httpd restart

– Vérifiez votre version de PHP : php -v

– Eventuellement empêchez yum de mettre à jour PHP en éditant /etc/yum.conf, en rajoutant la ligne : exclude=php*

 

Notez bien que PHP 5.2 n’est plus supporté et qu’il n’y aura plus de mises à jour de sécurité.

Source : https://atomicorp.com/forum/viewtopic.php?f=2&t=5086

Installation du client Backup Exec 11 ou 12 sur Linux Debian

Fév 15
2011

Trouvez l’agent à partir du CD d’installation ou téléchargez-le à partir du site de Symantec. Les 2 packages VRTSralus et  VRTSvxmsa doivent être installés il se trouvent normalement dans /Linux/RALUSx86/pkgs/Linux pour le 32bits et /Linux/RALUS64/pkgs/Linux pour le 64bits.

Untar:

tar -zxvf VRTSralus.tar.gz
tar -zxvf VRTSvxmsa.tar.gz

Symantec fournit des packages RPM alors nous allons les convertir en .deb. Il vous faut le package “alien” installé. Utilisez la commande “aptitude install alien” pour l’installer.

Convertir les rpm en deb:

alien --scripts VRTSralus-xxx.rpm
alien --scripts VRTSvxmsa-xxx.rpm

(les packages 64bits finissent avec x86-64.rpm).

Installation des packages .deb:

dpkg -i vrtsralus-xxx-.deb
dpkg -i vrtsvxmsa-xxx-.deb

RALUS fonctionne sous un compte utilisateur nommé beoper. Créez-le et donnez lui les droits root :

addgroup beoper
adduser root beoper

Avant de lancer l’agent pour la première fois, installez le package suivant :

aptitude install libstdc++5

pour les installations 64 bits Debian vous avez besoin d’un package additionnel :

aptitude install ia32-libs

Maintenant lancez l’agent pour la première fois afin qu’il crée le fichier de configuration. L’installation de Backup Exec  copiera votre init script dans /opt/VRTSralus/bin/VRTSralus.init. Démarrez-le directement d’ici ou créez un lien symbolique vers /etc/init.d :

ln -s opt/VRTSralus/bin/VRTSralus.init /etc/init.d

Démarrez l’agent:

/etc/init.d/VRTSralus.init start

Un OK confirme  que votre script fonctionne bien. Maintenant stoppez le process

/etc/init.d/VRTSralus.init stop

et éditez le fichier de configuration

nano /etc/VRTSralus/ralus.cfg

Inserez la ligne suivante en remplacant l’IP par celle de votre serveur de sauvegarde :

Software\Symantec\Backup Exec For Windows\Backup Exec\Engine\Agents\Agent Directory List_1=192.168.1.35

Sauvegardez et fermez le fichier et relancez votre agent. C’est fini. Si vous voulez que l’agent se lance à chaque démarrage de votre linux, allez dans /etc/init.d/ et :

update-rc.d -f VRTSralus.init defaults

Nota : Backup Exec 12.5 serait fourni avec un package .deb précompilé.

Source :

http://insanelabs.com/debian/linux-symantec-backup-exec-12-and-debian-etch-3264/