Connexion RDP de Windows XP vers Windows 2012

Juil 28
2015

Il semble que, par défaut, Windows XP ne soit pas capable de se connecter à un beau serveur RDP Windows 2012 tout neuf. Apparement les politiques de sécurité se sont durcies, XP ne supporterait pas le NLA exigé par W2012.

Heureusement pour nous une solution existe :

Sur le poste client, lancer « Regedit » puis naviguer jusqu’à la clé :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\SecurityProviders

Modifier ensuite la valeur « SecurityProviders » en y ajoutant « credssp.dll », n’oubliez pas la virgule avant !

Une deuxième clé à chercher :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Lsa

Modifier ensuite la valeur « Security Packages » en y ajoutant en bas « tspkg ».

Redémarrer ensuite le PC et c’est fini.

source : ici

Lister tous les emails de votre AD

Juil 09
2014

Voici un lien vers un script très sympathique qui vous permettra de récupérer un fichier TXT avec une liste des emails de votre AD. Pratique pour faire le ménage…

http://community.spiceworks.com/scripts/show/76-list-all-ad-email-addresses-including-aliases

Dommage pas d’export CSV. Peut-être que je le modifierai à mes (rares) heures perdues…

Backup Exec I/O Error 1022 sur Exchange

Déc 26
2013

Depuis quelques temps je rencontrais des difficultés à sauvegarder la base Exchange 2003. Backup Exec renvoyait une « I/O Error 1022 » avec une référence sur une page du site support qui ne m’a pas vraiment aidé à résoudre le problème…

Il a fallu chercher à coté pour trouver la cause : un problème d’API NTBackup sur les fichiers de grande taille, la base Exchange fait 69Go sur 2 fichiers tout de même.

C’est donc Microsoft qui nous donne la solution aujourd’hui :

Si vous voulez les détails, je vous laisse vous référer à la KB304101

Si vous la voulez courte voici les modifications à apporter au registre pour augmenter les tailles de pool Windows :

Paramètre 1 du Registre

  1. Cliquez sur Démarrer, puis sur Exécuter, tapez regedit dans la zone Ouvrir, puis cliquez sur OK.
  2. Recherchez la sous-clé de Registre suivante et cliquez dessus :
    HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Session Manager\Memory Management
  3. Dans le menu Edition, pointez sur Nouveau, puis cliquez sur Valeur DWORD.
  4. Tapez PoolUsageMaximum comme nom de l’entrée, puis appuyez sur ENTRÉE.
  5. Cliquez avec le bouton droit sur PoolUsageMaximum, puis cliquez sur Modifier.
  6. Cliquez sur Décimale.
  7. Dans la zone Données de la valeur, tapez 60, puis cliquez sur OK.

    Important

    • Utilisez 60 comme valeur initiale. Si votre sauvegarde échoue, utilisez 40 comme valeur. Si cela ne fonctionne pas, vous devez modifier le comportement de votre programme de sauvegarde pour réduire la demande de mémoire paginée . Si la valeur fonctionne, vous pouvez l’augmenter d’approximativement de 25 pour cent jusqu’à ce que la sauvegarde échoue. Si la sauvegarde ne fonctionne pas, utilisez le deuxième paramètre du Registre décrit dans cet article.
    • Assurez-vous que la valeur du paramètre du Registre n’excède pas 60.
    • Si vous utilisez le commutateur /3GB, utilisez 40 comme paramètre initial. Notez que cette valeur est un pourcentage.
  8. Quittez l’Éditeur du Registre.
  9. Redémarrez votre ordinateur.

 

Paramètre 2 du Registre

  1. Cliquez sur Démarrer, puis sur Exécuter, tapez regedit dans la zone Ouvrir, puis cliquez sur OK
  2. Recherchez la sous-clé de Registre suivante et cliquez dessus :
    HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Session Manager\Memory Management
  3. Dans le menu Edition, pointez sur Nouveau, puis cliquez sur Valeur DWORD.
  4. Tapez PagedPoolSize comme nom de l’entrée, puis appuyez sur ENTRÉE.
  5. Cliquez avec le bouton droit sur PagedPoolSize, puis cliquez sur Modifier.
  6. Cliquez sur Hexadécimale.
  7. Dans la zone Données de la valeur, tapez FFFFFFFF, puis cliquez sur OK.

    Important

    • Donner la valeur 0xFFFFFFFF (-1) à PagedPoolSize alloue le maximum de mémoire paginée au lieu d’autres ressources sur l’ordinateur. Cela est généralement exigé sur un contrôleur de domaine ou un serveur Terminal Server. Par défaut, la plupart des systèmes Windows 2000 semblent être limités à 160 Mo maximum de mémoire paginée. Vous pouvez le vérifier en téléchargeant les débogueurs de noyau sur le site Web public et en ouvrant une image du noyau dans le débogueur que vous voulez utiliser. La commande à utiliser est !vm. Elle montre un pool paginé maximum de 163 840 Ko, par exemple. L’ajout de cette valeur diminue les PTE (Page Table Entries) disponibles sur un système et étend le pool paginé maximum à 343 Mo dans Windows 2000. La taille maximale du pool paginé peut être supérieure dans Windows Server 2003.

      Remarque Les valeurs par défaut et maximale du pool paginé dans Windows Server 2003 sont beaucoup plus grandes que dans Windows 2000. En général, les valeurs de Windows Server 2003 sont au moins supérieures de 50 pour cent à celles de Windows 2000. Ces valeurs supérieures rendent le problème plus improbable, puisque les valeurs du pool paginé contribuent au problème décrit dans cet article. Toutefois, il peut encore se produire.

    • cette valeur restreint les entrées dans les PTE disponibles. Celles-ci représentent une autre ressource système sans rapport que votre système utilise. Ce paramètre peut causer un arrêt inattendu de votre système d’exploitation et l’affichage d’une erreur d’arrêt 0x3F dans un écran bleu au démarrage. Vous pouvez résoudre ce cas en utilisant l’option de redémarrage Dernière bonne configuration connue sur le menu de redémarrage du système ou la console de récupération. Utilisez le Gestionnaire des performances pour voir le nombre d’Entrées libres en table des pages système. Vous pouvez ajouter le paramètre PagePoolSize si vous remarquez des valeurs supérieures à 40 000.
    • si vous exécutez /3GB et /PAE conjointement, ne définissez pas ce paramètre sans test approfondi et avant d’avoir établi exactement combien de PTE système vous devez posséder dans votre environnement. Vous verrez probablement des valeurs libres comprises entre 10 000 et 20 000. Utilisez les articles pour configurer la mémoire paginée mais ne descendez jamais sous 10 000 PTE système libres. Ne la définissez pas sur une autre valeur si vous utilisez le commutateur /3GB. Les seules valeurs prises en charge sont 0, 0A000000 et FFFFFFFF.
  8. Quittez l’Éditeur du Registre.
  9. Redémarrez votre ordinateur.

 

Source : KB304101

Corriger table is marked as crashed and should be repaired

Déc 09
2013

Une fois n’est pas coutume, voici un problème rencontré ici même sur le backup de ce blog. Après une saturation de la partition root (c’est une autre histoire) la sauvegarde du soir de ce blog était partielle, j’ai trouvé la cause, le dump de la base ne marchais plus : table wordpress_xxxx  is marked as crashed and should be repaired.

 

Bizarrement le site fonctionnait toujours, j’en ai vu qui avaient le site planté, mais je n’ai eu de crash machine dans mon cas… Bon alors comment on se dépatouille dans ce cas ???

Fastoche voici 2 solutions à essayer :

Sur votre serveur avec les bons droits lancez :

mysqlcheck --all-databases -uroot -p

Et si ça ne donne rien (comme dans mon cas) essayez celle-là :

mysql -uroot -p databasename

Ensuite faites un repair,

REPAIR TABLE tablename;

Bien entendu remplacer databasename et tablename par vos noms à vous !

Voilà simple et rapide…

 

Source : ici

Connaitre rapidement la liste des DC d’un domaine Active Directory

Juin 27
2013

Dans une fenêtre de commande lancez :

nltest /dclist:mondomaine.com

et le tour est joué !

Error mounting: mount: wrong fs type, bad option, bad superblock on /dev/sda1

Juin 05
2013

L’autre jour le disque dur du serveur OVH qui a failli héberger ce blog a lâche. Grace à l’interface rescue mode d’OVH, j’ai pu récupérer un accès à la machine. Voulant voir les fichiers et effectuer des sauvegardes, j’essaye de monter les partitions manuellement et j’ai rencontré l’erreur suivante :

Error mounting: mount: wrong fs type, bad option, bad superblock on /dev/sda1

Damned ! Impossible de monter les partoches… Que faire ?

Voici une solution :

Tapez la commande :

sudo mke2fs -n /dev/sda1

Cela vous donnera la liste des blocs où sont stockés les superblocs de secours. Essayez-les avec la commande suivante, si le premier passe, pas la peine d’essayer les autres…

e2fsck -b 123456 /dev/sda1

Quand ça passe, le programme mouline, check le journal et vous rends la main.
Réessayez de monter votre partition. Ça doit passer !

 

Source : Forum Ubuntu

Cannot load from mysql.proc. The table is probably corrupted

Mai 29
2013

Cette semaine, le blog a déménagé vers un nouveau serveur un peu plus rapide. Si la migration de WordPress s’est bien passée grâce à l’extension Xcloner qui m’a permis de relancer le blog en quelques minutes, les backups, eux, m’ont posé un souci.

En regardant le log (il faut *toujours* regarder le log), j’ai trouvé une erreur mysql :

Cannot load from mysql.proc. The table is probably corrupted

Rien de bien méchant… En changeant de serveur, la version de mysql a elle aussi changé, il faut donc mettre à jour nos tables importées.

Loggez-vous en terminal sur votre machine et :

mysql_upgrade -u root -p

Normalement vous obtenez un beau OK en face de chacune des tables des base de votre serveur.

 

Source : Rob Searles

 

 

Impossible d’ouvrir une PJ avec Office (Word Excel PowerPoint)

Nov 28
2012

Impossible d’ouvrir une PJ avec Office (Word Excel PowerPoint)

 

Un petit article pour un petit problème : vous n’arrivez plus à ouvrir de pièce jointe avec Word, Excel ou PowerPoint. Vous obtenir une erreur : impossible, fichier corrompu.

Voici la solution :

Dans chacun des logiciels :

– Cliquez sur le bouton « Office »

– Allez dans « Options »

– Puis « Centre de gestion de la confidentialité »

– Cliquez sur le bouton « Paramètres du centre… »

– Puis cliquez sur « Mode protégé »

– Décochez « Activer le mode protégé pour les pièces jointes Outlook ».

 

 

Source

Mise à jour BlackBerry Curve 8520 vers OS 5

Sep 27
2012

Mise à jour BlackBerry Curve 8520 vers OS 5

Un peu de détente, j’ai voulu mettre à jour un BB Curve 8520 qui traînait dans un tiroir vers la version la plus récente. Après avoir installé « Blackberry Desktop Software » j’apprends que le téléphone serait à jour. En fouillant un tout petit peu je découvre une mise à jour OS 5 que je ne peux pas cocher pour installer. Ceci n’est pas acceptable, je me mets donc en quête d’une solution alternative.

J’ai trouvé une source intéressante : http://www.forummobiles.com/topic/229069-tuto-tuto-mettre-a-jour-8520-vers-os5-sans-option-blackberry/ mais j’ai rencontré quelques différences et je me suis adapté. Voici donc la solution à mon cas, qui doit marcher pour tout le monde :

  • Je précise que dans mon cas il s’agissait de la 1ère installation du BB Desktop Software.
  • Faites vos sauvegardes avant, cette mise à jour effacera tout.
  • Téléchargez BB Desktop Software : http://fr.blackberry.com/services/desktop/
  • Téléchargez la version de l’OS qui correspond au téléphone : https://www.blackberry.com/Downloads/entry.do?code=3210DDBEAA16948A702B6049B8D9A202
  • Téléchargez BBASK : http://bbsak.org/
  • Installez les 3 programmes
  • Supprimez le fichier « vendor.xml » du dossier Programmes Files\Fichiers Communs\Research In Motion\App Loader
  • Maintenant il faut faire un WIPE du téléphone, c’est à dire le nettoyer de tout son contenu.
  • Lancez BBSAK.
  • Cliquez sur « OK » pour le mot de passe.
  • Cliquez sur « Wipe Device »
  • Répondez « Yes » à la question « Are you sure »
  • Le BB affiche un message d’erreur. Pas d’inquiétude.
  • Lancez l’explorateur Windows, allez dans C:\Program Files\Common Files\Research In Motion\AppLoader
  • Exécutez « Loader.exe »
  • Suivez le programme pour flasher l’OS 5
  • C’est long, patientez et c’est terminé.
  • Ensuite relancez le « Desktop Software » il y a encore des mises à jour pour l’OS 5 à installer

 

Module DevicePowerOn power on failed

Juil 20
2012

J’ai toujours la tête dans les VMs en ce moment, un coup Hyper-V et d’autres fois je reviens sur VMWare…

J’ai voulu installé l’autre jour la nouvelle version OCSInventory, un excellent logiciel pour l’inventaire de son parc informatique, et j’ai vu que le site proposait de télécharger des VMs « prêtes à l’emploi ». Pour une fois j’ai décidé d’essayer.

Problème lorsque après avoir crée ma VM, et ajouté mon disque téléchargé, une erreur s’affiche :

Module DevicePowerOn power on failed.
Unable to create virtual SCSI device for scsi0:0, ‘/vmfs/volumes/datastorename/VirtualMachineHome/VirtualMachineDisk.vmdk’
Failed to open disk scsi0:0: Unsupported and/or invalid disk type 7. Did you forget to import the disk first?

 

La caue de cette vient du fait que votre fichier VMDK n’est pas au format ESX mais au format VMWare Workstation ou Fusion.

Si vous migrez une VM de Workstation ou Fusion vers ESX vous pouvez passer par VMWare Converter pour faire le boulot.

Si, comme dans mon cas, vous avez simplement le VMDK, vous pouvez convertir vous-même le fichier, ce qui est plus rigolo !

– Placez donc toujours le VMDK sur le datastore de votre ESX.

– Connectez-vous en SSH (pensez à l’activer avant) avec votre client favori.

– Allez dans /vmfs/volumes/nom_de_votre_datastore/nom_de_votre_vm

– Lancez la commande : vmkfstools -i vm_a_convertir.vmdk vm_convertie.vmdk

– Une fois fini, ajoutez ce disque converti à votre VM.

Enjoy !